Zazengi

坐禅儀

zazen gi

Les principes du zazen

Dans Zazengi l坐禅儀], le terme 坐禅 zazen, la méditation assise, est suivi par le caractère 儀 gi, le modèle, la norme, la manière ordonnée. Gi figure également dans le titre 行仏威儀 Gyôbutsu-igi.  La manière de la méditation assise donne, dans un style simple et limpide, des indications pratiques quant à la méditation assise. Il est l’un des textes les plus courts et les plus simples du recueil Shôbôgenzô.

Le Trésor de l’œil de la Vraie Loi, 正法眼蔵,  en japonais: Shōbōgenzō, en chinois: Zhenfa-yuancang), est une œuvre du maître zen japonais Dōgen Zenji, écrite entre 1231 et 1253, l’année de la mort de Dogen. À la différence des écrits zen antérieurs provenant du Japon, le Shōbōgenzō est écrit en japonais et non en chinois.

sanzen ha zazen nari, la pratique du zen est la méditation assise

参禅は坐禅な

sanzen ha zazen nari

La pratique du zen est la méditation assise

Pour zazen, choisissez un endroit calme, à l’abri du vent, de la fumée, de la pluie et de la rosée. Étendez [sur le sol] une natte épaisse. […]

Libérez-vous de tout attachement, laissez en repos les dix mille choses. Ne pensez ni au bien ni au mal, ne jugez pas du vrai et du faux. Veillez à ce que n’interviennent ni l’esprit, ni la volonté, ni la conscience, rejetez tout désir, tout concept, tout jugement.

N’ayez pas le désir de devenir un Bouddha ; ne pensez pas que vous êtes assis ou allongé. Mangez et buvez avec modération. Pensez au temps qui passe et engagez-vous dans la pratique comme si vous vouliez sauver votre tête du feu. […]

Quand vous vous asseyez en zazen, utilisez un coussin rond. Seules les fesses y reposent, non les jambes qui doivent être croisées sur la natte, [la base de] la colonne vertébrale s’appuyant sur le coussin. Telle est la méthode qu’ont utilisée tous les Bouddhas-Patriarches.

Asseyez-vous dans la posture du lotus ou du demi-lotus. En lotus, on met le pied droit sur la cuisse gauche et le pied gauche sur la cuisse droite. Les doigts de pied doivent être étendus [à l’envers] sur les cuisses et ne pas les dépasser. En demi-lotus, seul le pied gauche est posé sur la cuisse droite… Placez la main droite sur le pied gauche et la main gauche sur la main droite, les extrémités des pouces se touchant légèrement. Tenez les mains dans cette position près du corps, les pointes des pouces se trouvant à la hauteur du nombril.

Redressez votre corps et tenez-vous bien droit. Ne penchez ni à droite ni à gauche, ni en avant ni en arrière. Les oreilles doivent se trouver à l’alignement des épaules, le nez à l’alignement du nombril.

La langue est placée contre le palais et on respire par le nez. Lèvres et dents se touchent. Les yeux sont ouverts ni trop ni trop peu. Après avoir ainsi préparé votre corps et votre esprit, prenez une forte inspiration, puis expirez complètement… Zazen n’est pas l’apprentissage de la concentration. C’est la porte du bien-être et de la joie. C’est la pratique pure de l’Éveil.

Dōgen Zenji, Zazengi (1243)

Médiagraphie