Les quatre animaux célestes

Ces quatre animaux sont quatre divinités (四神, sì shén; 四象, sì xiàng; 四灵, sì líng) de la mythologie chinoise nés de l’observation du ciel et de la nature, et ainsi liés à l’astronomie, au Classique des changements (易經: yì jīng), à l’étude du vent et de l’eau (风水学: fēng shuǐ xué) et à la médecine traditionnelle chinoise. Ils correspondent à quatre directions et à des mouvements du souffle.

En symbolique chinoise classique,  le soleil étant au zénith, on obtient en face de soi, le sud, le ciel, l’été, le phénix rouge. Derrière soi, le nord, la terre, l’hiver, la tortue noire. Sur sa gauche, l’est, les nuées et le vent, le printemps, et le dragon vert. Et à notre droite, l’ouest, la pluie, l’automne, le tigre blanc.

Des profondeurs de la terre, 太阴 tài yīn, naissent les nuées, 少阳 shǎo yáng. Les nuées forment le ciel, 太阳 tài yáng. Du ciel tombent les ondées, 少阴 shǎo yīn, qui fécondent la terre.

青龙, qīnglóng

Le dragon vert correspond à l’Est, à une capacité de croissance, au foie; il représente le bois.

Le dragon va de pair avec les souffles de nuages avec lesquels il joue. Il est associé à la pluie bénéfique, au tonnerre et aux éclairs qui accompagnent les nuages porteurs d’ondées. La croyance veut que les dragons vivent dans les profondeurs pendant l’automne et l’hiver et qu’ils retournent au ciel à chaque printemps. Le dragon attaché au nuage marque donc le changement de saison, mais aussi l’ascension céleste.

白虎, báihǔ

Le tigre blanc correspond à l’Ouest, à un appui protecteur, au poumon; il représente le métal,

朱雀, zhūquè

L’oiseau écarlate, le phénix rouge correspond au Sud, à un espace dégagé, au cœur; il représente le feu,

玄武, xuánwǔ

Le guerrier mystérieux, la tortue serpent, la tortue noire correspond au Nord , à une position stable, aux reins; il représente l’eau.