Gao Yuan

Entretien avec le compositeur de l’orchestre symphonique de Shen Yun

Au siège de Shen Yun Performing Arts à New York, les sons de répétitions sont diffusés 24 heures sur 24 dans tous les studios. Les musiciens de Shen Yun sont particulièrement occupés. En plus de se préparer à accompagner la production de danse de 2019, ils perfectionnent leur collaboration pour la saison d’automne de l’orchestre symphonique.

Cela n’a pas été facile, mais nous avons réussi à retrouver l’un de nos compositeurs les plus occupés, Gao Yuan, pour nous donner un aperçu unique des attentes du concert de cette année.

Q: Pouvez-vous expliquer en quoi notre orchestre symphonique est différent de notre autre production annuelle ? 

GY: Dans la performance régulière de Shen Yun, la danse occupe une place centrale et la musique est un accompagnement. Pour la tournée de concerts, nous combinons les orchestres de tournée de Shen Yun dans un orchestre symphonique complet. Notre musique est à l’honneur et nous mettons tout en œuvre pour créer l’expérience musicale la plus magnifique possible.

Les sélections originales du programme sont tirées des pièces préférées de nos spectacles de danse. Nous les réorganisons ensuite pour notre orchestre symphonique complet. Les mélodies que vous entendez dans ces compositions ont été inspirées par des airs folkloriques et ethniques anciens transmis à travers les âges.

Les instruments chinois que vous verrez au centre de l’orchestre jouent la mélodie sur fond d’orchestre complet. Vous entendrez donc la splendeur de la symphonie occidentale et l’intrusion ethnique unique des instruments traditionnels chinois. L’astuce consiste à les amener à jouer en toute harmonie.

Cette idée d’utiliser un arrangement orchestral occidental pour présenter les 5 000 ans de culture et de musique de la Chine est nouvelle et n’a jamais été réalisée auparavant. Et nous explorons une gamme de dynasties et de groupes ethniques distincts en Chine. Donc, vous allez vivre une production interculturelle vivante.

Divertissement nocturne chez Han Xizai

Les jeunes filles jouent de la flûte pour le ministre Han Xizai dans ce tableau du Xe siècle intitulé Divertissement nocturne chez Han Xizai

GY: À partir d’instruments trouvés lors de fouilles archéologiques, nous savons que la musique chinoise remonte à plus de 9 000 ans. Au fil du temps, quatre genres se sont développés: la musique populaire, la musique de lettré, la musique religieuse et la musique de cour.

Pendant la dynastie des Han (206 AEC – 220 EC), la cour fonda le Bureau de la musique impériale (乐府 yuèfǔ ) , qui se charga de l’éducation musicale et de la collecte de musique populaire et de poèmes anciens. Les échanges culturels avec l’Asie occidentale ont également introduit de nouveaux instruments pour les Han. Cela conduisit à encore plus de progrès dans la musique chinoise.

Puis, pendant la dynastie des Tang, l’empereur Xuanzong (règne 712-756), lui-même un musicien de talent,  supervisa personnellement la création de l’académie de musique impériale du Jardin des poires (  梨園  Líyuán ) . Les institutions qu’il a créées ont formé des interprètes professionnels et ont énormément contribué au développement de la musique chinoise.

Caractères chinois pour musique et médecine rn style sigillaire

Le sinogramme pour la médecine trouve son origine dans celui de la musique.

藥 yào
médicament, remède, empoisonner
樂 yuè
musique

Q: Il y a une vieille croyance, revisitée maintenant, que la musique a le pouvoir de guérir. D’où vient cette idée et comment cela s’applique-t-elle à la musique traditionnelle chinoise ?

GY: Nos ancêtres croyaient que la musique avait le pouvoir d’harmoniser l’âme d’une personne d’une manière que la médecine ne pouvait le faire. Dans la Chine ancienne, l’un des premiers objectifs de la musique était la guérison. Le mot chinois, ou caractère, pour la médecine vient en fait du personnage de la musique.

Au temps du Grand Empereur Jaune (2698 – 2598 AEC), a été découvert la relation entre l’échelle pentatonique, les cinq éléments, et les cinq organes internes et les cinq sens du corps humain. À l’époque de Confucius, les chercheurs ont utilisé les propriétés apaisantes de la musique pour améliorer et renforcer le caractère et la conduite des gens.

Aujourd’hui, la recherche scientifique a également validé la capacité thérapeutique de la musique à abaisser la pression artérielle, à réduire l’anxiété, à augmenter la concentration, à stabiliser le rythme cardiaque et plus encore.

Photographies d'un carillon, d'un pipa et d'un erhu à deux cordes

De gauche à droite: le carillon, le pipa et l’erhu à deux cordes.

Q: L’un des aspects les plus uniques de la musique de Shen Yun est qu’il utilise des instruments chinois et occidentaux. Quels instruments chinois peut-on s’attendre à voir sur scène avec l’Orchestre symphonique ?

GY: Notre orchestre comprend des instruments chinois cintrés et pincés, ainsi que de nombreux instruments à percussion chinois.

  • Le 二胡 èrhú, parfois appelé violon chinois, est un instrument avec seulement deux cordes. Mais même s’il ne comporte que deux cordes, il peut produire les sons les plus riches et les plus sombres.
  • Le  琵琶 pípa, également connu sous le nom de luth chinois, était un instrument privilégié dans la cour du palais impérial.
  • Notre section de percussion comprend également une gamme de cymbales chinoises, tambours chinois, 碰铃 pènglíng, bols carillon, et des gongs.

Ces instruments historiques ont joué des rôles essentiels dans la musique chinoise pendant des milliers d’années. Ils sont très représentatifs de la culture traditionnelle chinoise, de ses coutumes et de son esprit.

Q: Quels sont les défis auxquels les compositeurs et les musiciens doivent faire face pour créer cette performance ? 

GY: Les compositions étaient toutes à l’origine un accompagnement de danse, aussi au moment d’écrire ces morceaux, notre travail en tant que compositeur était de collaborer au mieux avec les chorégraphes. Nous avons fait de notre mieux pour que leurs visions deviennent une réalité. Notre travail n’a pas été achevé tant que la musique n’a pas satisfait tous les détails de la danse, et cela allait parfois bien au-delà des répétitions. Pour ce concert, nous avons dû réviser les pièces pour les adapter à une performance d’orchestre symphonique dans laquelle toutes les images seront peintes uniquement à travers la musique.

Q: Qu’espérez-vous que notre public retire du concert?

GY: J’espère qu’ils seront inspirés. Transportés par de belles mélodies, par l’énergie de la performance, par la culture ancienne de la Chine et par un nouveau développement de la musique classique.

Source : Interview with Shen Yun Symphony Orchestra Composer Gao Yuan – Shen Yun Performing Arts